La Reine Élisabeth, Sébastien Parotte, Cécile Lastchenko et Florian Noack

Tout comme Sébastien Parotte et Cécile Lastchenko, Florian Noack est passé par la chapelle musicale Reine Élizabeth, où il a été admis à l’âge de douze ans, dans le cycle préparatoire pour jeunes talents exceptionnels qui venait d’être créé.

Il a poursuivi sa formation à la Musikhochschule de Cologne et à celle de Bâle.

Il s’est vu décerner de nombreux prix dans des concours qu’il a présentés depuis son plus jeune âge ainsi que plusieurs distinctions, telle la « Révélation de l’Année » 2015 par le prestigieux prix allemand ECHO Klassik et, dernièrement, le prix de « Jeune Musicien de l’année » 2017, décerné par l’Union de la Presse musicale belge.

Florian Noack affectionne les œuvres rares du répertoire romantique et post romantique, qu’il aime à jouer dans les nombreux festivals où il se produit, en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Il est enfin l’auteur de nombreuses transcriptions intégrées par la suite à leur répertoire par des pianistes aussi renommés que Boris Berezovski ou Cyprien Katsaris.